01/02/2004

Adrien Versaen

EXPOSITION


ADRIEN VERSAEN

artiste-sculpteur belge








Né à Strombeek, Adrien Versaen étudie le dessin, le modelage et la sculpture à l'Académie de Molenbeek-Saint-jean.
En 1968, il obtient la Médaille du gouvernement.
Il participe à des symposiums en France, dans le Lot, en Italie, à Carrare et, en 1996-1997, à Peyresc (Haute-Provence).
Il travaille différents matériaux : la terre, le bois, la pierre, le fer et le cuivre







Cliquez sur l'image pour l'agrandir

" Cheval 01 "
assemblage d'objets en métal
















Les sculptures d'Adrien Versaen évoquent sans nostalgie un monde disparu : celui de la paysannerie. Les outils de la terre et de la moisson y sont rassemblés en des figures primitives.
Ils deviennent, ces outils inutiles, les pièces et les supports d' effigies fortes : heaumes ou masques, objets de métamorphose dont on ne perd cependant jamais l'origine.

La démarche du sculpteur est imprégnée du respect des matériaux utilisés et l'on perçoit la main et l'oeil de l'artisan dans ce choix qui tourne le dos à la destruction et à l'usure qui hante l'art contemporain.

C'est sans doute cette attitude respectueuse des matières nobles en leur humilité qui procure au spectateur l'impression d'une solidité.
On ne peut pas parler de sacralisation d'un univers aujourd'hui escamoté, mais d'une rêverie active où l'humour participe au bricolage du forgeron.

Il y a dans le travail d'Adrien une réflexion sur l'immémorial, sans doute davantage née des gestes eux-mêmes que d'une pensée théorique : elle n'est ni dramatisée ni rendue dérisoire par l'aventure des avant-gardes et les destructions de l'histoire.

Ce n'est pas, à l'évidence, l'effet d'une vision nourrie de fulgurances, mais plutôt d'un travail ludique à partir de sédiments culturels : à travers les gestes et leurs outils apparaissent les masques familiers d'une tribu de petitsdieux. Leur innocence saute aux yeux.

Nous sommes ici dans un espace de bonté plutôt que d'abîme, d'humour plutôt que de dérision : et cela nous apaise comme une parole franche et indépendante échangée avec un inconnu.

Serge Meurant.



Cliquez sur l'image pour l'agrandir





" Cheval 02 "
assemblage d'objets en métal













Adrien Versaen accumule des outils agricoles sélectionnés au gré de ses déplacements.
Ensuite à partir de ce lexique de formes surgissent des images :
oiseaux étranges et autres insectes gigantesques, tous issus d'une imagination féconde.

Luc Schrobiltgen













Cliquez sur l'image pour l'agrandir





" La Herse "
assemblage d'objets en métal




















Cliquez sur l'image pour l'agrandir

" Flamenco "
assemblage d'objets en métal
















Na het hout dat hij bewerkte en het marmer dat hij houwde, verwerkt en vermenselijkt Adrien Versaen al het oude ijzeren gereedschap waarop hij de hand kan leggen : haken, kettingen, sleutels, nijptangen ...
Totems, fetisjen, ridderfiguren ontstaan die uit de oertijd stappen of dragers zijn van vergeten mythes en blijvende droomangsten.
Een heel eigen-aardig gezelschap van dreigende of nobele -ook wel eens koddige- figuren.









Cliquez sur l'image pour l'agrandir

" Flamenco "
assemblage d'objets en métal












19:25 Écrit par J-P Flament | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.